Maison Terrier & Fils, c’est une histoire qui dure depuis plus d’un siècle. En 1886, c’est dans ce qui s’appelait alors la rue Neuve (renommée depuis rue de la Mairie) à Boeschèpe que Rémy Dehaudt (1867-1939) et Zoé Knockaert (1870-1940) montent leur affaire.

Gerry, un de leur six enfants, reprendra la boucherie en 1926. Marie-Rose, fille de Gerry, travaillerait dans un premier temps au sein du commerce familial avant de s’installer dans sa propre boucherie à Bailleul, rue du Musée, en 1951. Avec son mari Raymond Boddaert, ils développeraient leur boutique au sein d’une ville où près d’une quinzaine de boucheries étaient déjà installées.

Après le décès de Raymond en 1954, Marie-Rose tiendrait seule son commerce. 3 ans plus tard, Marie-Rose se mariait avec Aimé Terrier en secondes noces. Ensemble, ils continueraient à développer la boucherie, Aimé apprenant toutes les techniques du boucher, étant même capable de s’occuper de l’abattage des bêtes. Car à l’époque, tout était local, les bovins ayant accès à de grandes parcelles non loin de la boucherie !

Le fils ainé de Marie-Rose, Etienne Boddaert reprendrait la boucherie rue du Musée dans les années 80 et s’associerait par la suite avec son frère Bernard. Un AVC terrassait Etienne en 1995. Bernard était désormais seul à la tête de la boucherie.

Aurélien Terrier, fils de Bernard, apprenait alors les rudiments de la boucherie avec Bernard et sa grand-mère Marie-Rose avant de réaliser son apprentissage officiel. Aurélien s’installait pour la première fois à compte rue de la Gare, dans l’ancienne échoppe tenue par alors Régis et Michel. Puis en 2006, avec sa compagne Sandra, Aurélien créait une nouvelle boucherie rue du Musée. Un retour aux sources !  

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.